Il dit, Witkin, qu'il est un portraitiste. Non pas des individus. Mais des conditions dans lesquelles ils existent. Il dit qu'il montre comment le destin d'une seule personne implique le monde entier. Il dit que son œuvre est la biographie en images d'un homme qui veut dialoguer avec l'infini. Je n'aijamais lu ni entendu déclaration plus ambitieuse. L'étonnant est qu'il assume cette démesure. Il est le seul à pouvoir dire: "jamais quelqu'un d'aussi beau et de si profondément abîmé ne m'avait demandé de le photographier". Il dit de lui-même qu'il est un noir poème. C'est vrai. Cet homme aux si multiples talents est un artiste qui transcende l'anormalité et l'abjection, l'agonie des chairs et les tourments de l'âme, dans une quête éperdue de la divine extase qui ne peut être atteinte que par la beauté.

Robert Delpire

 

Mon travail se fonde sur la nature de l'homme et son rapport
au divin.


J'y tente de définir un statut créatif et intellectuel pour l'image fixe dans une société moralement en chute libre.

Joel-Peter Witkin

Textes de Joel-Peter Witkin et Eugenia Parry
99 Photographies en trichromie, 68 détails
23 pages de Dessins, Biographie
Textes français/anglais
304 pages - 29,5 x 28,5 cm

65 € mars 2012

 

Les impressions les plus marquantes de mon existence ont toujours été liées à la photographie, à commencer par mon premier souvenir conscient. Cette toute première image remonte à ma sixième année. C'était un dimanche ; ma mère descendait l'escalier de notre immeuble, nous emmenant moi et mon frère jumeau à l'église, quand à mi-chemin du couloir d'entrée nous avons entendu un incroyable fracas mêlé de hurlements et d'appels au secours. C'était un carambolage entre trois voitures, chacune transportant toute une famille. Dans l'agitation, j'avais lâché la main de ma mère ; c'est alors que, depuis le trottoir où je me tenais, j'ai vu quelque chose tomber d'une des trois voitures renversées et rouler jusque dans le caniveau à mes pieds. C'était la tête d'une petite fille. Je me suis penché pour la toucher mais quelqu'un m'a tiré à l'écart. Ce premier souvenir visuel conscient s'est gravé en moi. A partir de lui je vois rayonner tout un réseau qui le relie à mon travail plastique sur des têtes coupées ou des masques ainsi qu'à mon intérêt pour la violence, la souffrance, la mort.

Witkin

Né en 1939 à New York, le photographe Joel Peter Witkin est à l'apogée de sa carriére de photographe. Le vaste répertoire de références qui soutient sa recherche plastique trouve sa cohérence à travers deux thé mes fondateurs, l'Éros et le Sacré. Les premiers travaux de Witkin font appel aux vedettes d'un freak show: les amitiés qu'il entretient dans les milieux marginaux déterminent son univers visuel et son style de prise de vue. Son oeuvre privilégie une photographie d'intérieur et montre des modèles peu communs, engagés au fil de ses rencontres. Witkin agence ses photographies avec le plus grand souci du détail, selon le principe d'une rigoureuse mise en scène. Sa connaissance de la grande peinture classique s'affirme dans les thèmes et le traitement de l'image, préparée par des croquis précis au crayon ou au fusain. Il produit peu de photographies et tire ses épreuves somptueuses en nombre très limité. Ses méthodes de tirage, souvent audacieuses, donnent moins à voir un sujet que la matière de la photographie.

 

 

 

 

 

Une liste sélective de mes centres d'intérêt

Les prodiges physiques en tous genres, microcéphales, nains, géants, bossus, transsexuels avant chirurgie, femmes à barbe, phénomènes de foire en activité ou à la retraite, contorsionnistes (érotiques), femmes à un seul sein (central), personnes qui vivent au quotidien comme des héros de BD, satyres, jumeaux siamois joints par le front, personnes pourvues d'un jumeau parasite, jumeaux ayant un bras ou une jambe en commun, cyclopes vivants, personnes pourvues d'une queue, d'ailes, de nageoires, de griffes, de pieds ou de mains inversés, de membres éléphantesques etc... Porteurs d'organes surnuméraires : bras, jambes, seins, organes génitaux, oreilles, nez ou lèvres. Toute personne aux organes sexuels de taille inhabituelle. Dominateurs et soumis sexuels. Femmes au visage poilu ou avec d'importantes lésions cutanées et prêtes à poser en robe de soirée. Cinq androgynes disposés à poser ensemble pour incarner Les Demoiselles d'Avignon. Anorexiques chauves. Hommes-squelettes et hommes-pelotes à épingles. Personnes possédant une garde-robe complète en latex...